Appelez-nous

Un ralentissement de la hausse du prix de l’immobilier à prévoir à Naples

Selon les économistes américains, la baisse du nombre de ventes dans l’immobilier de Floride en début d’année laisserait augurer d’une future contraction des prix dans la région.

 

 

L’immobilier de Naples bientôt plus abordable ?

C’est du moins ce qui était évoqué lors du congrès qui s’est tenu à Naples fin avril dernier. « Les ventes vont commencer à décroitre avant les prix » déclarait, Lawrence Yun, économiste en chef de la National Association of Realtors. Pour lui il faut prévoir un radoucissement de la hause des prix de l’immobilier à Naples et plus largement en Floride d’ici à début mai 2017. Néanmoins Lawrence ajoutait également que l’importante croissance de l’emploi et l’afflux continu de nouveaux arrivants à Naples protègera la ville d’une quelconque récession. 

Sur le court terme, avec le climat d’incertitude que soulève les élections présidentielles qui affectent le marché immobilier de Naples et des Etats-Unis, les variations du marché et la plus que probable hausse à venir des taux des crédits hypothécaires qui devrait continuer jusqu’en 2018, des effets sur le nombres de ventes immobilières ainsi que sur les tarifs sont à envisager. Le taux de locations qui n’a jamais été aussi haut en 7 ans est aussi un facteur à prendre en compte. Selon Yun, une hausse des prix 2% est à prévoir l’an prochain avec un taux d’inoccupation qui continue de baisser dans l’immobilier de Naples. « Cela créera de l’inflation qui entraînera la hausse des taux des crédits hypothécaires » déclarait-il. Les crédits hypothécaires moins avantageux devraient quant eux décourager un certain nombre de jeunes de leur envie d’achat immobilier, surtout quand on pense que la plupart croulent déjà sous les remboursements de la dette étudiante. Si l’on ajoute le fait que le taux d’accession à la propriété est au plus bas depuis près de 50 ans, beaucoup se demandent si le rêve américain de la propriété immobilière ne serait pas plus difficile pour les nouvelles générations que pour les autres.

 

Un déficit de biens moyenne gamme 

Cindy Carroll, experte de l’immobilier à Naples évoquait elle aussi cette difficulté remarquant que lorsque le prix médian de l’immobilier à Naples avait atteint les $390 000, celui-ci avait commencé à devenir trop élevé pour un nombre important d’acheteurs. A l’heure actuelle la croissance des prix de l’immobilier à Naples est due aux maisons et condos aux valeurs inférieures à $ 300 000 qui se font de plus en plus rares, soulignait-elle. Ceux-ci sont d’ailleurs pris d’assaut par les acheteurs dès leur mise en vente sur les listings immobiliers. Ce phénomène est observable dans les quartiers les plus abordables de Naples ( (Golden Gate Estates et Naples Manor) où les ventes sont extrêmement rapides. Les inventaires pour les biens luxueux sont quant à eux largement approvisionnés.

 

Source : naplesnews.com

En savoir plus