Appelez-nous

Reprise de l’immobilier aux Etats-Unis, les signes d’un ralentissement ?

Une vague de chiffres négatifs a déferlé ces derniers mois sur l’immobilier des Etats-Unis. Ceux-ci pourraient faire croire à la fin de la reprise du secteur immobilier américain, mais il n’en est rien. Explications.

 

 

Une accalmie à l’horizon 

Ventes des nouvelles constructions et des biens existants en baisse, marché de la construction des maisons unifamiliales au point mort, hausse des taux des prêts hypothécaires et accession à la propriété moins aisée, nombreux sont les signaux qui laissent à penser que le redressement du marché immobilier qui s’opère depuis maintenant 4 ans aux Etats-Unis arrive à son terme. 

Détrompez-vous ! Il s’agit en fait d’une accalmie, d’un ralentissement sur le marché immobilier des Etats-Unis, qui jusque-la était extrêmement ardent et compétitif.

immobilier-etats-unis-

Les prix des biens sont remontés  à une vitesse et et dans des proportions telles que le marché arrive aujourd’hui  à un palier de stagnation. Le sensible ralentissement de la hausse des prix observé par la National Association of Realtors témoigne effectivement de ce phénomène. 

Pour l’économiste en chef de la National Association of Realtors, la reprise du marché immobilier des Etats-Unis est loin d’être terminée, en témoigne notamment la croissance économique robuste des USA. Néanmoins la baisse de l’abordabilité rend, pour beaucoup d’Américains, l’accession a la propriété pus compliquée.

Si le déclin des ventes immobilières et le ralentissement de la croissance des prix est généralisée, la tendance est revanche plus marquée sur les marchés côtiers les plus chauds. Ces mêmes marchés qui ont  par ailleurs connu les prises de valeur les plus rapides l’an passé.

 

Le marché immobilier des Etats-Unis sur la bonne voie

Malgré l’omniprésence de ces indicateurs dans les médias, la reprise d’un marché ne réside pas uniquement dans ses ventes et ses achats. C’est la santé globale du marché qui importe, et sur ce plan l’immobilier des Etats-Unis se porte bien.

Les impayés de prêts sont au plus bas depuis plus de 10 ans, la grande majorité des propriétaires remboursant leurs échéances sont dans les temps. Les acheteurs sont par ailleurs de plus en plus nombreux à investir dans des travaux de rénovation ou d’amélioration de leur propriété ajoutant de la valeur à leur bien et contribuant ainsi à l’économie du secteur de la construction entre autres. Les acquéreurs transforment leur bien car ils s’enrichissent. Rien qu’au premier trimestre 2018, ils ont globalement gagné 1 billion de dollars grâce à la prise de valeur générale de l’immobilier. En moyenne les propriétaires ont effectuée une plus-value de $16 000 sur leur bien.

Le nombre de propriétés à fonds propres négatifs, c’est à dire pour lesquels les emprunteurs sont endettés sur un prêt hypothécaire d’une valeur supérieure à celle du bien a de son côté chuté de 21%, passant de 3,1 millions  à 2,5 millions de propriétés. Le taux de biens à fonds propres négatifs représente 4,7% de tous les biens achetés par prêt. En 2009, 26% des propriétés étaient dans ce cas.

 

Source : cnbc.com

 

Articles similaires

En savoir plus