Appelez-nous

Quelques conseils pour bien réussir son investissement locatif

Vous souhaitez faire fructifier vos économies, mais les voix de la bourse vous sont impénétrables ? Avez-vous pensé à l’investissement locatif ?

 

Vous souhaitez faire fructifier vos économies, mais les voix de la bourse vous sont impénétrables ? Avez-vous pensé à l’investissement locatif ? Il est beaucoup plus simple à gérer, car il est très concret : vous achetez un bien immobilier (maison ou appartement), neuf ou ancien et le louez pour percevoir une rente chaque mois. Néanmoins, comme pour tout investissement, il convient de bien vous renseigner avant de sauter le pas de l’investissement locatif. Pour cela, vous trouverez dans cet article, les principales étapes de l’investissement locatif.

 

 

Étape 1 : Définissez votre projet

 

Vous vous apprêtez à devenir investisseur. Rien d’inquiétant là-dedans, bien au contraire ! Mais puisque vous devenez un investisseur, vous devez vous familiariser avec l’investissement immobilier dans son ensemble : son vocabulaire, ses lois, son marché, etc. Pour cela, nous vous conseillons de lire la presse spécialisée, et de vous tenir informé des nouveautés. Votre curiosité naturelle sera votre meilleur allié.

 

Avant de vous lancer, vous devez identifier le type de bien que vous recherchez. Cela dépend généralement de vos objectifs :

Si vous souhaitez louer au plus vite, choisissiez un bien adapté au marché pour ne pas manquer de locataires. Par exemple, un studio proche d’une université est une valeur sûre.
Si vous souhaitez un jour habiter ce bien, choisissez également en fonction de vos goûts ! Réfléchissez à ce qui vous conviendra à ce moment.
Si vous vous projetez déjà sur la revente, investissez dans les quartiers qui montent pour faire une plus-value. 

 

 

Étape 2 : Trouvez votre bien immobilier

 

Choisissez un emplacement stratégique 

L’emplacement du logement que vous comptez louer est bien évidemment stratégique. Pour évaluer l’attractivité d’un appartement, mettez-vous à la place de votre cible : si j’étais étudiant, voudrais-je habiter ici ? Laissez-vous guider par votre instinct en privilégiant la proximité des commerces, des écoles, des équipements sportifs et des espaces verts. Plus généralement, préférez les investissements dans des régions dynamiques comme les grandes villes, la région parisienne, les bassins d’emplois ou les façades maritimes. Ces valeurs sûres seront toujours attractives auprès d’une large population.

 

Choisissez le type de logement qui convient à votre projet 

Pour choisir, basez-vous sur les données du marché. Par exemple, les petits appartements sont très lucratifs, mais ils vous exposent à davantage de risques. Ces biens changeant souvent de locataires, vous risquez d’être confronté à des « vacances locatives », pendant lesquelles vous ne percevez plus aucun loyer. À l’inverse, les grands appartements et les maisons rapportent moins sur du court-terme, mais sont beaucoup plus sûrs, car ils vous garantissent des locataires à long terme. Soyez patient, et prenez le temps d’analyser les opportunités pour faire le bon choix et réussir votre investissement locatif !

 

 

 

Étape 3 : Financez votre investissement locatif

 

Estimez votre apport personnel

Lorsque l’on souhaite financer un investissement, la question de l’apport personnel est centrale. Tout d’abord parce que vous pouvez disposer de la somme totale à investir (dans ce cas, vous n’êtes pas obligé d’emprunter). Et deuxièmement, parce qu’en cas d’emprunt, un apport sera toujours apprécié par votre banquier. Il est un gage de sérieux, il démontre votre capacité à emprunter et à gérer vos finances. Par ailleurs, plus votre apport est important, moins vos mensualités seront élevées. Cependant, dans le cas d’un investissement locatif, les banques peuvent accepter de vous financer sans apport, car cela améliore la rentabilité de votre investissement…

 

Tirez parti de l’effet de levier

En effet, nous expliquions précédemment que si vous disposez de la totalité de la somme à investir, vous pouvez ne rien emprunter. C’est vrai, mais contrairement à ce que l’on peut imaginer, cela n’est pas toujours la solution la plus rentable. L’essentiel est de profiter de l’effet de levier à travers ces trois points-clés :

Les taux d’intérêt sont extrêmement faibles ces dernières années.
Vous pouvez déduire les intérêts versés à la banque des impôts que vous payez sur les loyers perçus ! Cela peut vous rapporter beaucoup !
Votre assurance protège votre famille puisqu’en cas de décès, c’est la banque qui paie les dernières mensualités pour que le bien revienne à vos descendants.

 

Ayez recours à un courtier pour trouver le meilleur prêt

Lorsque l’on souhaite emprunter, comparer les offres des différentes banques est essentiel, mais cela prend beaucoup de temps. Si vous souhaitez vous concentrer sur vos recherches plutôt que de présenter votre dossier de banque en banque, vous pouvez choisir la solution du courtier. Le courtier en prêt immobilier a pour mission de vous trouver le meilleur prêt possible (taux, conditions, assurance, etc.). C’est un expert de l’immobilier qui connaît le langage des banques et peut négocier en votre faveur auprès d’elles. Leurs services sont généralement payants, mais depuis quelques années, des courtiers exercent directement sur internet. De fait, ils proposent des tarifs bien plus intéressants. Certains courtiers en ligne comme Pretto.fr sont même gratuits !

 

Articles similaires

En savoir plus