Appelez-nous

My US Investment une nouvelle fois sur boursier.com

Lire l'article sur le site boursier.com

Attention aux règles de copropriété aux Etats-Unis !

Le cabinet de conseil spécialisé dans l'investissement immobilier aux Etats-Unis, My US Investment, met en garde contre la précipitation lors d'un achat «coup de cœur» et rappelle quelques grandes règles en vigueur sur le territoire américain.

Avec des prix encore raisonnables et une parité Euro/Dollar avantageuse, un coup de cœur pour un pied à terre sous le soleil de Miami ou pour l'ambiance unique de New York peut entraîner certains français qui en ont les moyens à céder rapidement à un achat coup de cœur. Mieux vaut pourtant prendre son temps et bien se renseigner sur les règles du secteur immobilier local, très variables en fonction des états américains.

Règles locales

Le cabinet de conseil spécialisé dans l'investissement immobilier aux Etats-Unis, My US Investment, met en garde contre la précipitation et rappelle quelques grandes règles en vigueur sur le territoire américain. La législation, les taxes foncières ou encore les règles de copropriété sont notamment à prendre en compte avant de signer l'acte d'achat. My US Investment rappelle que New York ou Miami regorgent par exemple de multiples usages qu'il est important de connaître.

Règlements de copropriété

Si en France, les règlements de copropriété sont assez semblables et peu contraignants, il n'en est pas de même outre-Atlantique. Les fonctionnements divers et variés des condominiums (copropriétés) sont régis par des règles plus ou moins flexibles. Dans certains cas, les règlements vont jusqu'à imposer à l'acquéreur potentiel d'obtenir préalablement l'agrément des copropriétaires déjà en place. Quant aux animaux de compagnie, ils peuvent carrément être interdits.

Autres contraintes, des règles concernant l'intérieur même des appartements peuvent être imposées et la durée de location peut être limitée. Cela peut donc poser problème aux acquéreurs souhaitant rentabiliser leur investissement en louant leur bien quand ils ne l'occupent pas. My US Investment souligne que des célébrités se sont même vues refuser le droit d'acquérir des appartements à New York. Contrairement à la France, une grande partie des assurances peuvent quand même être prises en charge dans les frais de copropriété.

Charges fixes

My US Investment recommande de ne pas oublier de bien évaluer les charges fixes, en particulier la taxe foncière qui peut être beaucoup plus lourde qu'en France ainsi que  les frais de copropriété. Ces derniers peuvent être plus ou moins importants selon le niveau de services. Certaines résidences offrent en effet des services nombreux et de qualité (piscine intérieure, conciergerie, salle de sports dont parfois même, un terrain de basketball !) qui reviennent chers à des résidents non permanents mais qui permettent de fixer des loyers élevés en cas de location. La qualité de la construction peut également s'avérer moins robuste qu'en France, d'où un intérêt accru à porter à l'année de construction du bâti, en prévision des charges de rénovation.

Accompagnement

Dans le cas d'un pur investissement locatif, ces contraintes sont moins pénalisantes. Moyennant rémunération, My US Investment intervient comme intermédiaire pour proposer des logements affichant un bon rendement aux investisseurs français. La mission de My US Investment est justement de conseiller et d'accompagner les investisseurs dans leur projet, aussi bien sur la recherche que sur l'appréciation du marché ainsi que sur les implications fiscales et juridiques d'un tel investissement et enfin sur la supervision de la gestion locative.

Par Olivier Cheilan