Appelez-nous

Les petites entreprises en forte croissance, une ressource pour l’immobilier aux États-Unis

Le Texas et la Floride abritent neuf des dix villes américaines affichant le taux de croissance des petites entreprises les plus rapides entre 2010 et 2014, selon une analyse de l’American City Business Journals à partir des données du recensement américain.

 

PME et immobilier aux États-Unis : le duo de choc de la croissance

L'analyse de l’American City Business Journals tient compte des taux de croissance des petites entreprises pour les 106 régions métropolitaines de plus de 500 000 habitants. L'étude définit une petite entreprise comme « toute entreprise privée comptant 1 à 99 salariés », soit un intermédiaire entre les Très petites entreprises (TPE ; moins de 10 salariés) et Petites et moyennes entreprises (PME ; moins de 250 salariés) en France. Or ces petites entreprises de moins de 100 personnes tirent toute la croissance du pays, y compris la croissance de l’immobilier aux États-Unis.

Cape Coral-Fort Myers, avec un taux de croissance de 8,1 %, mène en tête le groupe des quatre villes de Floride à la plus forte croissance. Cette région est rejointe par Miami-Fort Lauderdale, Sarasota-Bradenton et Orlando, affichant toutes des taux de plus de 7 % de croissance.

 

Des chiffres encourageants à long terme

Si un certain nombre de grands groupes connaissent des difficultés économiques, notamment pour tous les secteurs de la révolution industrielle, les petites entreprises seront les moteurs de demain. Le nombre de petites entreprises aux États-Unis a augmenté entre 2010 et 2014 de +2,1 %, équivalent à 7,38 millions de structures, selon les données du recensement. 73 des 106 grandes métropoles ont affiché une augmentation au cours de cette période de quatre ans. Un indice supplémentaire de la vitalité de certains secteurs de l’économie américaine, offrant de belles perspectives pour l’immobilier aux États-Unis.

 

Source article : South Florida Journal

En savoir plus