Appelez-nous

LES MISES EN CONSTRUCTION EN NETTE HAUSSE

Cette semaine, les analystes américains avaient le sourire. Plusieurs indicateurs-clés ont été publiés et les résultats sont concluants.

Des statistiques positives

Hier ont été publiées les dernières statistiques relatives aux mises en construction sur le marché américain. Avec une augmentation de plus de 15% en juillet, les prévisions ont dépassé les estimations et représentent un maximum sur les huit derniers mois.

Malgré un hiver très rude aux Etats-Unis, les chiffres sont de nouveau à la hausse et les résultats du leader Home Depot confirment également cette tendance. Avec un bénéfice net en hausse de 14% sur les 3 derniers mois terminés le 3 août dernier, le géant du mobilier affiche un chiffre d'affaire en progression de 5,7%.
« Même si l'année a démarré lentement à cause d'un printemps tardif, nous avons terminé le premier semestre avec des ventes conformes à nos attentes initiales. Nous pensons que le marché immobilier continue d'apporter un modeste vent favorable pour notre activité", a commenté le directeur général, Frank Blake, en présentant les résultats aux analystes.

Témoin de cette relance, l'indice NAHB / Wells Fargo qui mesure le sentiment des promoteurs immobiliers. A titre informatif, un indice à 50 définit le seuil auquel le marché est favorable. Aujourd'hui, les estimations montrent que cet indice est à 55 contre 53 en Juillet.

Un environnement économique favorable

Principales raisons à ces indicateurs positifs : un marché du travail toujours aussi dynamique, des taux immobiliers aux plus bas et des prix de maisons toujours abordables.
Sur la base de ces données, les bourses européennes ont également connu une nette progression. A Paris comme à Francfort, les conséquences ont été assez nettes. Le CAC a pris 0,56% hier. Les places financières américaines ont également accueilli ces nouvelles de manière positive avec un Dow Jones et un Nasdaq en hausse de respectivement de 1,06% et 0,97%.  Néanmoins, la FED reste vigilante et en corrélation avec ses objectifs d'inflation mesurée autour de 2%. Les principaux représentants se sont dits prêts à faire le nécessaire pour maîtriser cette dernière.

Enfin, l'administration de Home Depot a également admis se sentir concernée par certains éléments. Dans un communiqué, la directrice financière du groupe Carol Tome annonce des chiffres préoccupants. En effet, un tiers des 18-36 ans vivent toujours chez leurs parents et sont ainsi représentatifs des difficultés d'obtention de crédit.  Ces éléments peuvent toutefois être analysé de manière positive car lorsque le marché du crédit reviendra à son niveau moyen, ce sont autant de locataire et acheteurs potentiels qui se retrouveront sur le marché immobilier.

 

Source : Reuters, Le Nouvel Obs