Appelez-nous

Le marché immobilier français est figé : les prix résistent malgré la chute des ventes

Le marché immobilier français semble bloqué. Cette année encore, le volume des transactions chute : -11% dans l'ancien (630 000 logements anciens vendus contre 709 000 en 2012) et -9% dans le neuf.

Le marché immobilier français semble bloqué, Cette année encore, le volume des transactions chute : -11% dans l'ancien (630 000 logements anciens vendus contre 709 000 en 2012) et -9% dans le neuf. 315 000 logements neufs seront construits, bien loin des 500 000 prévus par le gouvernement.


Si les taux de crédit sont historiquement bas (2,97% en moyenne), les acquéreurs sont prudents et attendent une baisse des prix significative, ce qui est un frein psychologique à l'achat. Par conséquent, le recul de la production de crédits immobilier se poursuit : -26% en 2012, -11% au 1er trimestre 2013. De plus, une légère hausse des crédits est attendue en 2013 (+0,5%).

 

Dans l'ensemble, les prix de l'immobilier stagnent voire augmentent dans les zones à forte demande. Les baisses de prix concernent surtout les campagnes éloignées des agglomérations, à faible demande. Ces disparités sont constatées à Paris même : alors que la moitié des arrondissements connaissent des baisses de prix de 0,4% à 11,5%, l'autre moitié enregistre une hausse des prix, jusqu'à 2%. Globalement, les prix devraient diminuer de 3% à 8% en 2013, ce qui est encore insuffisant pour relancer le marché. Une raison supplémentaire pour se tourner vers l'investissement immobilier à l'étranger, par exemple l'investissement locatif aux USA.

 

Source : www.lefigaro.fr