Appelez-nous

​L'euro au plus haut depuis un an

L'euro reprend peu à peu de sa vitalité. Avec une valeur égale à $1,16, l'euro est au plus haut depuis un an.



Touché par une dépréciation fulgurante l'an dernier, l'euro regagne de sa vigueur face au billet vert. Si l'an dernier la monnaie du vieux continent avait atteint une valeur historiquement basse, il semblerait en effet qu'elle soit en en passe de se refaire une santé en 2016.

 

2016 une année faste pour l'euro


Frappé de plein fouet l'an dernier ayant atteint un taux jamais enregistré en 12 ans, l'euro reprend peu à peu de sa vitalité. Avec une valeur de $1,16, l'euro est au plus haut depuis un an. Au 30 novembre 2015 l'euro ne valait en effet que 1,05 dollars pesant sur les marchés financiers européens et gelant le pouvoir d'achat des consommateurs. C'est donc plus de 10% de sa valeur que notre monnaie a repris depuis fin novembre où elle était au plus bas. Cette reprise rapide est plus qu'encourageante et devrait réjouir investisseurs européens désireux d'effectuer des placements à l'international. Si l'on est loin des parités très élevées à $1,20 ou $1,40 connues il y a quelques années et qui n'étaient vraisemblablement pas tenables sur la longueur car trop importantes, la remontée actuelle de l'euro face au dollar devrait conférer un pouvoir d'achat accrue aux investisseurs et leur permettre d'effectuer des économies substantielles sur des achats Outre-Atlantique par exemple.



Un affaiblissement concomitant du dollar …


En parallèle de la remontée de l'euro, on assiste à un affaiblissement du dollar qui s'opère de façon notable depuis maintenant plus d'une semaine. Il est ainsi possible d'analyser le mouvement haussier de l'euro comme une conséquence de l'affaiblissement de la valeur de la monnaie US qui perd également en valeur devant le yen ou encore la livre sterling. La dépréciation du dollar débutée début mars 2016 devrait, selon les économistes, se poursuivre, la Fed paraissant enclin à continuer sa politique de début d'année. En l'absence d'indicateurs fiables d'une hausse marquée de la croissance américaine dans les mois qui viennent, il est donc plus que probable que le dollar continue à perdre en valeur, et l'euro à s'affermir.





Source : Boursorama.com / graph - abcbourse.com