Appelez-nous

L'immobilier US au premier trimestre 2016 un bilan positif

Le marché immobilier des Etats-Unis est en pleine forme en ce deuxième trimestre 2016. Beaucoup d'états des USA connaissent en effet un dynamisme croissant de leur marché, en témoignent les derniers chiffres de l'indicateur MiMi publiés fin avril dernier par l'organisation Freddie Mac.
 


Le marché immobilier des Etats-Unis est en pleine forme en ce deuxième trimestre 2016. Beaucoup d'états des USA connaissent en effet un dynamisme croissant de leur marché, en témoignent les derniers chiffres de l'indicateur MiMi publiés fin avril dernier par l'organisation Freddie Mac.



Le MiMi, un indicateur de santé du marché immobilier des Etats-Unis

Le MiMi également appelé Multi-Indicator Market Index est un indicateur composite qui permet d'analyser les différents marchés immobiliers US, à partir de plusieurs facteurs combinés. Quand le MiMi est situé dans la fourchette de référence du marché en question, ce dernier est stable, et équilibré. Quand les indicateurs du MiMi se situent au-dessus ou en-dessous des normales, le marché est considéré comme fort ou faible.



Une activité immobilière renforcée

Le MiMi fait état d'une valeur nationale de 83, situant le marché immobilier des Etat-Unis sur la tranche inférieure de son niveau moyen de référence. Cette valeur a connu une hausse de 1,05% sur les trois derniers mois et de 7,46% sur un an. En outre, depuis sa valeur la plus basse enregistrée en octobre 2010, le MiMi national ne fait que remonter, atteignant un taux de plus de 40% de croissance depuis cette date historique.
Bien que loin du maximum qu'il ait pu atteindre avec une valeur de 121,7, il semblerait que « le marché immobilier des Etats-Unis soit en passe d'expérimenter sa meilleure année depuis près d'une décennie. La valeur actuelle du Mimi est en effet la plus haute constatée de l'année 2008, et les prévisions sont pour le moins optimistes postulant d'un renforcement continu du marché immobilier. » déclarait Len Kiefer, économiste en chef de l'organisation Freddie Mac. Associés à l'emploi qui s'améliore d'année en année, ces chiffres sont révélateurs d'un marché immobilier sein et robuste aux Etats-Unis et de perspectives d'avenir très positives pour les investisseurs.

 

Evolutions récentes

35 des 50 états US étudiés par l'indicateur Mimi présentent des marchés équilibrés. Les Etats dont les marchés ont connu les plus fortes améliorations annuelles sont le Colorado (+15.54%), la Floride (+15.33%), le New Jersey (+14.37%), l'Oregon (+14.30%), and le Nevada (+14.24%). Le Tennessee est quant à lui l'état au plus fort taux de croissance mensuelle (+1,93%).
Concernant les grandes métropoles qui ont enregistré les évolutions annuelles les plus conséquentes, on retrouve Orlando (+19.88%), Denver (+19.01%), Tampa (+18.36%), Cape Coral (+18.07%) et Portland (+16.85). Mensuellement, ce sont les villes de Youngstown en Oklahoma avec + 3,55 % et de Memphis au Tennessee avec +2,54% qui prennent la tête du classement. 

Source: freddiemac.mwnewsroom.com