Appelez-nous

L'immobilier français surévalué ?

Le constat est accablant. D'après une étude réalisée par Capital et a FNAIM le prix de l'immobilier en France n'a fait que grimper ces 10 dernières années

Le constat est accablant. D'après une étude réalisée par le site capital.fr basée sur les données de la FNAIM et de la direction générale des finances publiques sur le revenu moyen imposable, le prix de l'immobilier n'a fait que grimper ces 10 dernières années. La n'est pas le principal souci. De cette étude est également ressortie la conclusion suivante : le décalage entre prix du mètre carré et le salaire des ménages est en augmentation constante avec des écarts parfois criant !


L'analyse porte sur 10 métropoles françaises représentatives de la tendance du marché et les observations sont flagrantes. « Dans toutes les agglomérations étudiées, les tarifs des logements se sont bien éloignés, au fil des ans, des revenus des ménages »


Plus précisément, si pour certaines villes, les prix sont nettement surévalués, pour d'autre, le gouffre est bien présent.
A Strasbourg ou Clermont Ferrand on a pu dénoter une augmentation de respectivement 65% et 80% du prix de mètre carré contrastant avec une hausse des revenus des ménages de 10% et 17% alors que pour Paris ou Toulouse, l'augmentation du prix est en moyenne de 125% pour une augmentation de revenu de 13%


Toutefois, le record est attribué à Toulon avec une augmentation des prix de plus de 160%


La conséquence est telle qu'aujourd'hui de nombreux ménages sont incapables de devenir propriétaire de leur maison. Nombreux sont les trentenaires avec enfant gagnant correctement leur vie qui sont contraint de rester locataire compte tenu des prix des appartements et des mensualités de remboursement des crédits définitivement intenables. Comment rembourser 4000€ par mois quand on en gagne 6000€ ?


Aujourd'hui,  l'investissement immobilier en France apparait comme compliqué et peu rentable. En cause, le durcissement de la fiscalité (droit de mutation, taxation des plus-values) mais également les prix que beaucoup qualifient de « déconnectés du marché »


A contrario, les opportunités du marché américain sont bien réelles. Le timing ne saurait être plus opportun pour envisager un investissement aux Etats-Unis, qui plus est, sur un territoire en pleine relance économique.

 

Source : diagnostic-expertise.com