Appelez-nous

L’accès à la propriété le plus bas depuis 1965 dans l’immobilier aux USA

Après avoir atteint son niveau le plus haut jamais enregistré il y a un peu plus de 10 ans, l’accès à la propriété aux USA est frappé de plein fouet, atteignant un taux historiquement bas.

 

 

Un taux historiquement bas pour l’immobilier aux USA

Le taux d'accession à la propriété aux USA est aujourd’hui à un niveau historiquement bas et pourrait encore se dégrader dans les mois à venir. Au second trimestre 2016, le taux d’accession à la propriété est passé en dessous des 63% enregistrant 62,9%, un chiffre similaire à celui de 1965. A tritre de comparaison, durant le boom de l’immobilier aux USA connu dans au début des années 2000 l’accès à la propriété atteignait 69,2%.

 

Recul de l’âge du premier achat

La chute du taux d’accès à la propriété dans l’immobilier aux USA serait en grande partie due au recul de l’âge du premier achat des jeunes génératations. Ce recul s’explique quant à lui par des nouvelles génération aux dettes étudiantes de plus en plus lourdes et par des mariages plus tardifs qu’auparavant. Les nouveaux adultes se marient et ont des enfants à un âge plus avancé que par le passé, repoussant d’autant le moment de devenir propriétaire d'un bien immobilier aux USA.

« Si le taux d’accession à la propriété continue de décliner parmi les jeunes générations, il est par ailleurs important de noter que cette baisse pourrait tout autant être due à la composition des nouveaux foyers qui louent qu’à leur capacité financière à acheter un bien. » déclarait Ralph McLaughlin, économiste en chef chez Trulia. 

 

La location, la solution privilégiée par les jeunes

Le marché de la location est fort aux USA et a connu un sensible renforcement ces dernières années en raison d’un nombre de locataires accrus parmis les jeunes adultes. Le fait de louer un logement empêche une part importante des jeunes Américains de mettre de l’argent de côté en vue d’un achat. Par ailleurs, les conditions d’emprunt se sont durcies par rapport au début des années 2000 et les prix de l’immobilier aux USA ont repris rapidement depuis la crise. En outre, l’inventaire des biens immobiliers aux tickets d’entrée les plus bas ne cesse de s’amenuiser. Ces différents facteurs suffisent à expliquer que les jeunes générations soient contraintes à louer plus longtemps et à repousser l’échéance d’achat.

 

Source : www.cnbc.com

En savoir plus