Appelez-nous

Investissement locatif : timing idéal pour oser les USA

Alors que la reprise du marché immobilier américain se confirme et que les performances des placements en France sont limitées, pourquoi ne pas investir dans l'immobilier locatif aux USA ?

Alors que la reprise du marché immobilier américain se confirme et que les performances des placements en France sont limitées, pourquoi ne pas investir dans l'immobilier locatif aux USA ?


En France, la fiscalité est en hausse et les rendements en baisse. En effet, les performances des placements préférés des épargnants sont en berne : la rémunération du livret A est passée de 2,25% à 1,75% et les performances des contrats d'assurance-vie se sont très fortement érodées ces dernières années. Selon une étude réalisée par Legg Mason, société américaine spécialisée dans la gestion, seulement 7% des investisseurs français trouvent que le profit de leurs investissements est satisfaisant et près de 50% sont déçus par les bénéfices perçus, loin des sommes escomptées.


Dans cet environnement morose, l'investissement immobilier locatif, reste considéré comme « valeur refuge ». EN 2012, 17,3% des achats de biens immobiliers dans l'ancien ont été réalisés à titre de placement et à Paris. A Paris, 27% des acquisitions sont faites par des investisseurs. Ce qui explique le succès notamment des SCPI de rendement, qui ont collecté 2,3 milliards d'euros en 2012 (+10%). Toutefois, avec une fiscalité de plus en plus contraignante et des prix très élevés, de plus en plus d'investisseurs cherchent d'autres solutions d'investissement dans la pierre.

 

 

Mais peu de français sont enclins à miser sur les investissements à l'étranger, à cause du contexte économique mondial encore incertain et seuls 25% ont « le goût du risque ». Pourtant, le marché immobilier américain offre aujourd'hui des opportunités et des rendements parmi les plus intéressants au monde, notamment sur des produits d'investissement locatif !

 

Aux Etats-Unis, le moment est en effet idéal pour investir dans l'immobilier : prix raisonnables, rendements attractifs et bonnes perspectives de plus-values. En effet, le marché montre des signes de reprise assez nets :


- Diminution des stocks avec 1,77 million de logements neufs et anciens proposés à la vente au mois de janvier contre 4,04 millions de biens en juillet 2007
- Nombre de logements vendus en augmentation de 10,2 % sur un an (2012).
- Hausse de 10,4% du nombre de permis de construire délivrés au 3ème trimestre 2012.

Si les risques existent bien entendu, sur ce type d'investissement, ils sont tout à fait maîtrisables, d'autant plus qu'il s'agit d'investissement dans la pierre. La connaissance du marché, les implications juridiques, fiscales et administratives sont finalement les principaux enjeux. Pour éviter les pièges, il est recommandé d'être accompagné par un professionnel expérimenté qui conseillera et assistera l'investisseur étape après étape. C'est le rôle que joue aujourd'hui My US Investment.

 

Source : Challenges n°341