Appelez-nous

Investissement immobilier en France : les prix dissuadent…

Un sondage Ifop révèle qu'à l'heure actuelle, 2/3 de la population française estiment qu'il n'est pas facile de réaliser un investissement immobilier en France, en dépit des conditions de prêts avantageuses et des aides mises en place.


 

Des prix inabordables

Si pour beaucoup de Français l'investissement immobilier constitue un objectif à atteindre, une grande partie d'entre eux se trouvent néanmoins freinés dans leur aspiration par les prix du marché français jugés trop hauts. 55% des personnes interrogées déclaraient en effet considérer les valeurs immobilières actuelles trop élevées pour acheter, un chiffre similaire à 2015.  65% de nos compatriotes trouvent quant à eux qu'il est encore difficile de devenir propriétaire. Malgré l'ampleur des demandes de prêts immobiliers qui se sont multipliés au premier trimestre, la question du financement demeure un autre frein à l'investissement immobilier pour une part notable des foyers. Autre facteur qui briderait les élans d'achats de certains, le manque de confiance dans l'avenir face aux conjectures actuelles nationales et mondiales, mais également les frais de notaires.


 

Cadre juridique et fiscal qui ne facilite rien

Si les nouvelles lois immobilières n'ont pas été citées dans l'étude, il est possible qu'elles aient également dissuadé certains propriétaires potentiels. Face à des dispositifs fiscaux (Pinel, Malraux, etc.) surestimant les valeurs des biens immobiliers et une réglementation complexifiant les procédures (loi Alur, encadrement des loyers), l'immobilier français n'attire peut-être plus autant les jeunes investisseurs qu'auparavant.


 

Des solutions d'investissement immobilier

 
Avec les nouvelles dispositions visant à redynamiser l'immobilier français et des crédits à taux « historiquement » bas, un nombre croissant de ménages se tournent vers cette option pour financer leur habitation. Parmi les sondés, 85% des personnes désirant devenir propriétaires déclaraient connaître le prêt à taux zéro (PTZ), toutefois seuls 47% avaient pris connaissance de ses nouveaux ajustements.
 




Source : www.lavieimmo.com
 
 

En savoir plus