Appelez-nous

Investir à l’étranger : le bon moral des ménages et des entreprises

Après une hausse du taux directeur de la FED à la mi-décembre, beaucoup s’attendaient à une nouvelle légère hausse. Le maintien de ce taux offre plusieurs interprétations, mais il s’agit dans tous les cas d’une bonne nouvelle pour qui souhaite investir dans l’immobilier aux États-Unis et emprunter de l’argent.

 

 

Sonder le marché, une clé pour comprendre le taux directeur de la FED

Il faut déjà considérer la temporalité. La hausse promise et son objectif de 2 % est certes compréhensible à moyen terme avec la remise économique, mais que penser d’une hausse trop rapide qui ne donnerait pas le temps au marché de se remettre en ordre de marche sur l’offre de crédit ? Si certains voient un doute de la FED face à l’arrivée de l’administration Trump, du point de vue d’un investissement immobilier ; à l’étranger c’est plutôt un signe encourageant, puisque les experts placent les voyants au vert et que les taux sont encore très attractifs.

 

Investir à l’étranger : le bon moral des ménages et des entreprises

Il est prévu que le taux directeur continue d’augmenter, mais la donnée clé pour réaliser un investissement immobilier à l’étranger est l’amélioration du moral des ménages et des entreprises. En effet, un taux plus élevé n’est pas synonyme de mauvais rendement locatif ou de faible retour sur investissement en cas de revente, puisque la confiance des ménages agit en retour sur la hausse des prix et des loyers. Voilà une belle fenêtre pour investir à l’étranger : un taux qui reste bas malgré la hausse, et une reprise économique soutenue par un moral en hausse.

 

Source article : Les Echos.fr - Le Monde.fr - BSI economic

En savoir plus