Appelez-nous

Investir dans l’immobilier au Québec : le marché des résidences pour seniors à de l’avenir !

Québec doit s’adapter à sa population vieillissante. Les résidences privées pour aînés sont une piste pour investir dans l’immobilier au Québec. Pour le Ministère de la Santé et des Services Sociaux et l’Institut de la Statistique du Québec, 5,3 seniors de 75 ans et plus habitent dans une unité locative au sein d’une résidence. Ce chiffre fluctue entre 3,1 et 15,5 personnes selon les régions. Sur quels lieux miser pour votre projet ?

 

 

La Côte-Nord et la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine

La Côte-Nord située au Nord-Est du Québec est une région à retenir. 15,1 seniors de 75 ans et plus occupent une unité dans une résidence privée pour aînés (RPA). Or, le taux d’inoccupation était de 1,8% en 2016 (statistiques de la Société canadienne d’Hypothèques et de Logement - SCHL). L’offre en matière de résidences est insuffisante relativement à la demande. Dans le futur, 21,8 seniors résideront dans l’unité locative d’une maison privée.  Des constructions seront donc nécessaires pour accueillir les personnes âgées.

En Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, il y a 10,1 personnes de 75 ans et plus par unité au sein d’une résidence. La demande s’amplifiera dans les dix ans avec un chiffre s’élevant à 14 personnes par unité. Le taux d’inoccupation est le plus faible du Québec avec 5 % de places en résidences.

 

D’autres régions à envisager

Les régions de Laval, du Bas-Saint-Laurent, de La Mauricie et du Centre-du-Québec fusionnées présentent aussi une offre insuffisante. Les régions des Laurentides, de La Montérégie et de L’Outaouais sont également à considérer. Les ratios du nombre de personnes de 75 ans et plus au regard du nombre de places sont de 6. Ce chiffre passera à 9 dans les années à venir.

Le marché des résidences privées a de l’avenir au Québec et vous pouvez investir dans l’immobilier au Québec en participant au bien-être des aînés.

 

Sources : Les Affaires.com

En savoir plus