Appelez-nous

Investir aux États-Unis : les tendances immobilières de 2017

Au cours de l’année 2016, un certain nombre d’événements ont rendu difficiles les projections économiques : des séquelles du Brexit aux élections américaines, ainsi que les changements structurels du marché. Au cœur de cette tourmente, les États-Unis sont apparus comme un refuge sûr malgré ces incertitudes. Le rapport annuel de l’Urban Land Institute pour les tendances émergences 2017 de l’immobilier souligne que ce secteur aux États-Unis offre une perspective plus favorable que dans le reste du monde. Voici les deux tendances les plus remarquables.

 

Une phase mature du marché, idéale pour investir aux États-Unis

Après des années douloureuses, il semble que le marché immobilier soit entré dans une période prolongée de calme. Selon le rapport de l’Urban Land Institute, le cycle économique actuel est entré dans une phase dite « mature » de stabilité. L’élection de Donald Trump à la Présidence des États-Unis ne devrait pas perturber cette tendance. Au contraire, il semble engagé à apporter une stabilité réglementaire dans le secteur des services financiers, ce qui devrait rendre le crédit plus accessible aux acheteurs jusqu’ici exclus du marché.

 

Un développement urbain densifié

Aux États-Unis, la tendance historique de l’aménagement urbain a été marquée depuis les années 1950 par les « suburbs », ces banlieues résidentielles de classes moyennes ou aisées aux pavillons coquets, centres commerciaux et allées dessinées pour l’usage de l’automobile. Aujourd’hui des communautés plus denses et plus vivantes sont apparues dans ces espaces urbains, avec un nouveau terme pour les désigner : les « surban » (contraction de « suburb » et de « urban »). Les quartiers résidentiels existants ajoutent donc des aménagements urbains afin que les habitants puissent vivre, travailler et se divertir dans un même espace, sans avoir nécessairement à faire usage de la voiture. Dans le même temps, les centres-villes sont également diversifiés, avec davantage de résidentialité. 

 

Sources article : curbed.com MarketWatch Urban land institute

En savoir plus