Appelez-nous

Investir aux États-Unis : de nouveaux modes de déplacements urbains

Dans toute l’Amérique du Nord, l’année 2016 a vu émerger une tendance qui se prolongera dans les temps à venir : les villes du « tout voiture » laissent davantage de place aux modes de déplacements doux, piétons et à vélo. Un meilleur environnement urbain voit le jour, à prendre en compte dans les investissements immobiliers.

 

 

Le vélo, moteur de l’amélioration de l’environnement urbain

Les villes américaines comptant le plus grand nombre d’alternatives à la voiture ont toutes quelque chose en commun : des infrastructures séparées pour les voitures et les vélos. En plus des pistes cyclables séparées sur les chaussées, les villes les plus avancées sur le sujet ont installé une signalétique dédiée, des aménagements pour aider les cyclistes à négocier les virages difficiles et des intersections protégées. La ville de Portland a ainsi établi que la piste cyclable protégée serait intégrée dans la conception par défaut de tous ses réaménagements de rues.

 

Le « bike sharing » comme symptôme de modernité urbaine

A la suite des villes européennes qui développent ces services depuis plus de 10 ans, les systèmes de partage de vélo sont devenus en 2016 omniprésents dans les grandes villes américaines, ainsi que dans certaines petites villes et les campus universitaires. Parmi les lancements en 2016 : Los Angeles, Las Vegas, Baltimore et Portland, tandis que Capital Bikeshare de Washington DC et Citi Bike de New York ont annoncé d'importantes expansions. Les villes se sont également révélées créatives sur la personnalisation des systèmes : Los Angeles a intégré le partage de vélo dans son système de transports en commun et Seattle offre des options d’assistance électrique. Une fois la transition opérée en termes de travaux urbains et d’éducation routière, le résultat est là : les villes américaines deviennent de plus en plus agréables à vivre.

 

Source de l'article : Curbed.com

En savoir plus