Appelez-nous

Investir au Canada : fonds de prévoyance, la bonne analyse pour un investissement en copropriété

Vous êtes copropriétaire au Canada ou envisagez de le devenir ? Constituez un fonds de prévoyance fourni ! Les sommes cumulées vous permettront de maintenir votre immeuble en bon état. Zoom sur le fonds de prévoyance.

 

 

Qu’en est-il de la législation ?

Le syndicat de copropriété doit constituer un fonds de prévoyance. L’article 1071 du Code civil énonce que le fonds est élaboré « en fonction du coût estimatif des réparations majeures et du coût de remplacement des parties communes » (remplacement des fenêtres, toiture, etc.). Selon l’article 1072, « la contribution des copropriétaires au fonds de prévoyance est d’au moins 5 % de leur contribution aux charges communes ». Les spécialistes considèrent que cette contribution est insuffisante. De nombreux syndicats restreignent la contribution à 5 % afin d’adoucir les frais de copropriété.

La bonne marche à suivre consiste à mettre de côté des montants conséquents pour le fonds de prévoyance. Il convient de débuter ce fonds, dès votre acquisition. Cette donne est à considérer pour investir au Canada.

 

Investir au Canada : comment élaborer une contribution suffisante pour un fonds de prévoyance ?

Un syndicat de copropriété devrait déposer entre 5000 et 10 000 $ par an sur son fonds de prévoyance. Cela représente 0,5 à 1 % de la valeur de la reconstruction de l’immeuble.

L’idéal est de recourir à des spécialistes pour élaborer une étude de fonds de prévoyance. Les petites et moyennes copropriétés, ne pouvant pas réaliser cette étude chère, ont la possibilité de télécharger l’application gratuite de planification et de remplacement d’immobilisations (PRI), créée par la Société canadienne d'hypothèques et de logements (SCHL). Un plan de remplacement des immobilisations peut ainsi être établi pour définir les travaux de réparation et de remplacement, leurs dates et leurs coûts.

 

Sources : Le Devoir.com

En savoir plus