Appelez-nous

Investir au Canada : baromètre du marché résidentiel à Montréal pour le 2e trimestre 2017

Qu’en est-il du marché résidentiel de la région métropolitaine de Montréal au 2è trimestre ? La région métropolitaine de Montréal comprend la ville de Montréal et sa grande banlieue. Le« Grand Montréal » est en forte croissance démographique et économique, ce qui impacte positivement son marché immobilier.

 

 

Le point sur les ventes dans le Grand Montréal

Le marché résidentiel du Grand Montréal affiche un chiffre de 13 764 transactions conclues au 2e trimestre, soit une augmentation de + 8 %. Il s’agit d’un record de ventes supérieur aux 13 727 transactions enregistrées à la même époque en 2009.

La copropriété connaît un record des ventes avec 4 487 unités vendues (+ 17 %).

Les ventes de maisons unifamiliales et de plex (2 à 5 logements) augmentent de manière conséquente avec une progression de 4 % pour les premières et de 9 % pour les secondes.

Les ventes s’élevant à 500 000 $ ont progressé de 31 % au regard du 2e trimestre 2016 et de 40 % pour les ventes de 700 000 $ (871 ventes). Les maisons aux budgets élevés sont restées populaires.

S’en suit une croissance de l’activité dans les principaux secteurs géographiques, en particulier à Vaudreuil-Soulanges (+ 27 %), l’Ile-des-Sœurs (+ 36 %), Ville-Marie (+ 36 %), et l’Ile-de-Montréal (+ 12 %).

 

Les prix médians du marché résidentiel à connaître pour investir au Canada

Les coûts médians des propriétés sont en hausse de 7 % pour les maisons unifamiliales (jusqu’à 318 000 $), 3 % pour les copropriétés (245 085 $) et de 4 % pour les plex (480 000 $).

Chaque grand secteur de la région a été touché par cette croissance et notamment à l’Île-de-Montréal à + 7 % (445 000 $) pour les maisons unifamiliales et sur le Plateau-Mont-Royal pour les plex à + 11 %.

Les conditions du marché sont favorables pour investir au Canada, en particulier dans Montréal ou sa région.

 

Sources : FCIQ.CA - FCIQ.CA pdf

En savoir plus