Appelez-nous

Immobilier aux États-Unis : le troisième trimestre 2016 signe une légère hausse

Le Wells Fargo HousingOpportunity Index (HOI) annonce pour le troisième trimestre 2016 une appréciation du prix de l’immobilier en hausse, à partir d’un calcul basé sur l’accessibilité des biens neufs en vente par rapport au revenu médian des foyers. La Californie reste l’Etat où les marchés demeurent les plus élevés.

 

 

Un indice fédéral en hausse pour l’immobilier aux États-Unis

Au niveau fédéral, 61,4 % des biens neufs vendus entre le début du mois de juillet et la fin du mois de septembre 2016 se retrouvent accessibles aux familles gagnant un revenu médian de 65 700 dollars, contre 62 % au deuxième trimestre 2016.

Le prix médian national d’un bien immobilier est passé de 240 000 dollars au deuxième trimestre à 247 000 dollars au troisième trimestre. Durant la même période, les taux hypothécaires moyens ont légèrement baissé de 3,88 % à 3,76 %.

Un marché contrasté selon les États

Elgin, en Illinois, a été classée comme la ville où le marché du logement neuf est le plus abordable du pays, avec 94,3 % de biens neufs vendus au troisième trimestre 2016 ; accessibles pour des foyers gagnant un revenu médian de 82 500 dollars annuels.

Pour le 16ème trimestre consécutif, le sud de San Francisco, Californie, a été classé comme le marché le plus onéreux de l’immobilier aux États-Unis. Seuls 9.7 % des biens vendus au cours du troisième trimestre s’avéraient accessibles pour les familles gagnant le revenu médian, de la région, de 104 700 dollars annuels.

 

Source article NAHB

En savoir plus