Appelez-nous

Hausse des investissements mais baisse du ticket moyen aux USA

L’appétence des acheteurs étrangers pour l’immobilier des USA ne semble pas s’affaiblir en ce milieu d’année 2016, toutefois un changement dans le comportement d’achat semble se profiler.

 

 

Investir aux USA dans des biens moins chers

On assiste à l’heure actuelle à un détournement progressif des investisseurs vis-à-vis de l’immobilier très haut-de-gamme qui jusque peu avait le vent en poupe auprès de cette typologie d’acquéreurs. Les étrangers désirant investir aux USA s’intéresseraient de manière croissante à des biens moins couteux qu’auparavant. En cause, une hausse progressive mais continue du prix des propriétés luxueuses, et un dollar américain de plus en plus fort. Ces deux facteurs conjugués rendent les négociations plus complexes lors d’un investissement dans l’immobilier aux USA pour cette catégorie de biens. Autre fait notable, les étrangers non-résidents sont moins prompts à investir dans l’immobilier des USA que par le passé. « La croissance économique mondiale affaiblie, les devises étrangères dévaluées, et les turbulences des marchés financiers ont représenté des obstacles pour les acheteurs étrangers au cours de l’année passée » expliquait Lawrence Yun, l’économiste en chef de l’association nationale des agents immobiliers américains (National Association of Realtors) avant de rajouter « Si ces freins ont engendré un ralentissement des ventes auprès des étrangers non-résidents, le nombre de nouveaux immigrants à investir dans l’immobilier aux USA à quant à lui augmenté, résultant en un volumes de ventes en dollars le plus élevé depuis 2009. »

Une croissance numérique des ventes dans l’immobilier aux USA

Entre avril 2015 et avril 2016 les investisseurs étrangers auraient dépensé plus de 102,6 millions de dollars dans l’immobilier aux USA selon les chiffres de la National Association of Realtors. Cela représente un déclin de 1,3% en termes de valeur que l’année précédente. Le nombre des ventes quant à lui augmenté de 2,8% illustrant cette tendance. Néanmoins en moyenne, les étrangers qui décident d’investir dans l’immobilier aux USA achètent des biens dont la valeur est supérieure au prix médian des logements américains. « La légère baisse des investissements en volume est probablement lié au type de propriétés achetées. Nous avons pu observer des indices laissant penser que les acheteurs étrangers, investisseurs et personnes à la recherche d’un logement, commencent à chercher ailleurs que sur les marchés très couteux de San Francisco , New-York ou encore Washington. » déclarait le vis président de Ten-X, agence immobilière en ligne.

Où achètent les étrangers ?

Certains ont plus la faveur des acheteurs que d’autres, 5 d’entre eux représentant 50% des achats effectués par des étrangers. La Floride compte à elle seule pour 22% des achats de propriétés, la Californie 15%, le Texas 10%, l’Arizona et New York respectivement 4%. Les Latino-Américains, Européens et Canadiens étant connus pour rechercher la chaleur sont prédominant sur les marchés floridien et arizonien, les Asiatiques privilégiant quant à eux la Californie et l’état de New York pour investir aux USA.

 

Source: www.cnbc.com