Appelez-nous

Fonds de placement immobilier aux Etats-Unis : avantages et inconvénients

Investir dans les maisons individuelles est de plus en plus tendance aux Etats-Unis, aussi bien pour les investisseurs particuliers que les investisseurs institutionnels.

Investir dans les maisons individuelles est de plus en plus tendance aux Etats-Unis, aussi bien pour les investisseurs particuliers que les investisseurs institutionnels. En effet, acheter un bien pour le louer est un placement qui offre de meilleures performances que beaucoup d'autres types d'investissement. 

 

A titre d'exemple, la société d'investissement Starwood a récemment acheté des maisons individuelles pour 200 millions de dollars. Warren Buffet, lui-même investisseur institutionnel, a déclaré que s'il le pouvait, il achèterait des centaines de milliers de maisons individuelles et qu'il resterait propriétaire de ces biens pour une longue durée.

 

Cette tendance n'a pas échappé à Wall Street qui imagine depuis quelques mois une nouvelle façon pour les investisseurs de devenir propriétaires sans se préoccuper des problèmes logistiques qui peuvent dissuader d'investir dans l'immobilier (problème de plomberie dans la nuit ou retard de paiement).

 

Aujourd'hui, des dizaines de milliers de maisons individuelles sont acquises petit à petit par des fonds d'investissement, des fonds de pension et des investisseurs individuels sous la forme de fonds de placement immobilier (REIT - Real Estate Investment Trust). Relativement similaires aux SCPI que nous connaissons en France, le rendement offert par ces véhicules d'investissement est de 3,3% en moyenne et serait de 5% d'ici 5 ans. Le succès de ces fonds de placement immobilier repose en partie sur la gestion locative et la maintenance, mais aussi sur le choix des biens (localisation, locataires, rénovation…).

 

Quel est l'avantage de l'investissement dans un fond de placement immobilier ? L'atout évident est de lisser le risque en devenant co-propriétaire d'une centaine de propriétés. Ce schéma induit également une réduction des coûts (économie d'échelle). En effet, les risques et problèmes potentiels du propriétaire sont plus importants si on ne possède qu'un ou deux biens (vacance prolongée, coûts de réparation imprévus ou encore risque d'incendie ou de dégât des eaux).

 

Mais ce mode d'investissement n'est pas sans inconvénient ! Le rendement garanti n'est pas encore très élevé (3% à 5%) en comparaison d'un investissement immobilier en direct (7% à 12% de rendement en moyenne). Pour des investisseurs étrangers qui recherchent en priorité un rendement élevé, cette formule ne justifie pas nécessairement l'investissement dans un REIT. De plus, l'investissement direct permettrait de mieux contrôler le prix d'acquisition des biens. Enfin, l'économie d'échelle suite à l'acquisition de biens en masse ne serait pas encore prouvée. Si l'idée est prometteuse, My US Investment estime que la rentabilité des fonds de placement immobilier américains semble pour le moment trop faible.

 

Source : The Wall Street Journal