Appelez-nous

La FED toujours prudente sur la remontée de ses taux directeurs

Le dernier communiqué de la FED a fait parlé de lui, malgré un calendrier toujours incertain concernant la hausse des taux directeurs.

Janet Yallen FedCela fait plusieurs mois que la Réserve Fédérale américaine laisse entendre que les taux directeurs allaient être revus à la hausse sans donner davantage d'informations sur le calendrier.

Le dernier communiqué de la FED a fait parler de lui et a provoqué quelques turbulences sur le marché des changes. Sans annoncer de changement majeur, les membres de la Réserve Fédérale américaine ont tout de même laissé entrevoir une avancée en supprimant de leur discours l'adjectif « patient ». 

La hausse des taux directeurs est-elle pour autant imminente ? A priori, non.  Car si l'emploi et l'inflation restent toujours les deux indicateurs de référence pour la FED, toutes les données ne sont pas au vert aux Etats-Unis. Pour de nombreux analystes, la faible hausse des salaires et les prévisions de croissance revue à la baisse pour les mois à venir, devraient conduire la FED à ne remonter effectivement ses taux que courant Septembre, soit trois mois plus tard que les estimations initiales. Certains économistes tablent même sur une remontée des taux à partir de 2016 seulement.

Certains indicateurs penchent en effet vers ce scénario décalé. Dans son communiqué, la FED a diminué ses prévisions pour son taux directeur principal à 1,875% fin 2016 contre 2,5% annoncé précédemment et 3,125% contre 3,625% en 2017. Il est de même pour le nombre de relèvement de taux qui a également été revu à la baisse.

Toutefois, de nombreux paramètres, à commencer par la parité Euro / Dollar, la santé de l'économie européenne auront un impact sur les futurs décisions de la FED. Ainsi, si la normalisation de la politique monétaire des Etats-Unis n'a jamais été aussi proche, son calendrier exact demeure très incertain.

 

Sources : Les Echos