Appelez-nous

BILAN 2014 ET PERSPECTIVES 2015

My US Investment vous propose un article bilan qui revient sur de nombreux indicateurs économiques de l'année 2014 afin d'anticiper dans quelle mesure 2015 sera une année très propice aux investissements.

BILAN 2014

 

Situation économique aux USA : une reprise bien réelle

L'année 2014 a confirmé la reprise économique des Etats-Unis avec l'amélioration d'un grand nombre de statistiques durant ces 12 mois. 

Les chiffres annuels de la croissance ont été annoncés à la fin du mois de Janvier. Ils sont plus qu'honorables sur 2014 avec une croissance de 2,4%. Ce taux s'avère sensiblement similaire aux deux années précédentes. Les Etats-Unis se distinguent ainsi des autres économies occidentales et confirment une situation bien plus stable. En effet, la France affiche une croissance de 0,4% en 2014 et la croissance européenne n'a pas dépassé le seuil des 1% (de 0,9%) !

La statistique qui a principalement marqué les esprits en 2014 est le nombre de création d'emplois qui a dépassé les 240 000 par mois et atteint son plus haut niveau en novembre avec 321 000 emplois créés. Par conséquent, le taux de chômage a largement baissé et est passé sous la barre des 6% au dernier trimestre (5,6%). C'est le plus faible taux annoncé depuis 6 ans. Rappelons qu'en 2009, le taux de chômage avait atteint les 10%. 

Ainsi, c'est avec une série de signes positifs que les Etats-Unis clôturent cette année 2014 tandis que la plupart des autres puissances économiques occidentales, l'Europe en tête, doivent faire face à des situations économiques instables.

 

Zoom sur le marché immobilier : vers un assainissement du marché

Du côté de l'immobilier, la tendance est la même avec de nombreuses données positives.

L'indicateur le plus révélateur de la reprise de ce marché est l'indice Case Shiller établi par Standard & Poor's. La dernière publication date du mois de novembre, l'indice s'élevait à 167,00. A l'échelle nationale, les prix ont augmenté de 4.7% sur l'année.

Dans la continuité des notes positives, le nombre de saisies a atteint son niveau le plus bas depuis 2006 avec 1,117 millions de foreclosures en 2014. On constate donc une baisse de 18% par rapport à 2013. Au niveau local, la Floride est l'Etat présentant le plus grand nombre de mises en procédure de saisie l'année dernière.

Dans ce contexte, l'indice NAHB qui témoigne du sentiment des promoteurs immobiliers quant aux prévisions des ventes s'est maintenu au-dessus de 50 et a clôturé l'année à 58, celui-ci est donc favorable.

Toutefois, ces statistiques encourageantes sont à nuancer. Elles révèlent le début d'une reprise post-crise qui ne s'est pas encore totalement stabilisée. En effet, fin novembre la hausse des prix de l'immobilier a ralenti. L'indice calculé sur la base des prix des 20 plus grandes villes des Etats-Unis a augmenté de 4.3 % en novembre contre 4.5% en octobre. Il en est de même pour les foreclosures dont la baisse a ralenti en fin d'année avec une hausse des saisies sur le mois de décembre.

 

PERSPECTIVES 2015


De l'optimisme pour l'économie américaine

En Octobre 2014, la FED annonçait la fin de sa politique de « Quantitative Easing ». Cette décision confirme la reprise de l'économie américaine.

Toutefois, en ce début d'année 2015, les membres de la FED ont préféré rester prudents tout en étant optimistes.  Ils ont décidé de maintenir les taux directeurs  à leur niveau. Malgré de nombreux indicateurs au beau fixe,  l'inflation ne progresse pas encore suffisamment. D'après sa présidente, Janet Yallen, la FED adopte une position patiente quant à la normalisation de sa politique et attend encore quelques améliorations. Ainsi, la FED laisse entrevoir sa volonté de rehausser les taux mais cela n'aura pas lieu à court terme.

Comme vu précédemment, les chiffres de la croissance sont favorables et les perspectives de 2015 semblent poursuivre dans cette voie. La Réserve Fédérale ainsi que FMI envisagent pour les USA une croissance bien supérieure à 3%  pour 2015 et 2016. Les économistes ont un discours très encourageant à ce sujet : la baisse des prix de l'énergie accompagnée de créations d'emploi toujours plus nombreuses vont entrainer selon eux une hausse importante des dépenses des ménages. D'après l'étude de Thomson Reuters, le moral des consommateurs au mois de janvier 2015 est au plus haut niveau depuis 2004. 

 

L'immobilier aux USA en 2015, des perspectives positives

Après 2 années de hausse fulgurante des valeurs immobilières (+10% environ en 2013), le marché continue aujourd'hui de croitre mais de façon plus mesurée (+4.7% au niveau national en 2014). Ces données reflètent un assainissement du marché immobilier américain.

Cette perspective d'assainissement est confirmée en observant le marché des produits immobilier de luxe, souvent premier touché par les cycles immobiliers, à la hausse comme à la baisse. . Les prix de l'immobilier haut de gamme ont également connu une importante hausse et commencent à se stabiliser. On peut donc envisager une optique similaire sur les biens plus classiques.

Selon My US Investment, si les prix de l'immobilier vont continuer de croître en 2015, l'investissement Outre Atlantique offre encore un fort potentiel. De nombreuses analyses, notamment celle consistant à comparer les prix de l'immobilier et le pouvoir d'achat des ménages démontrent que le marché américain est encore largement au-dessous de sa moyenne historique.

         

 

En conclusion, My US Investment estime que la fenêtre d'opportunité est donc encore très largement ouverte pour les investisseurs désirant se positionner sur ce type d'actif, qui offre par ailleurs de nombreux autres avantages (diversification géographique de devises, fiscalité avantageuse, etc.).

Enfin, l'immobilier devrait voir les primo-accédant revenir petit à petit sur le marché. Ce retour est encouragé par un accès au crédit plus facile (taux entre 3% et 5%) et un assouplissement des conditions d'éligibilité. Ainsi, les prix toujours décotés accompagnés d'un marché dynamique confirme le timing idéal pour investir.