Appelez-nous

En France les prix de l’immobilier flambent, et les disparités avancent

Au troisième trimestre 2017, les prix de l'immobilier en France ont augmenté de 3,9%. Néanmoins de grandes inégalités persistent entre la capitale, et les autres villes.

 

Les prix immobiliers explosent à Paris 

Immobilier France 2017A Paris, le prix du mètre carré a progressé de 7,8% par rapport à l’an dernier et de 6,0% sur les cinq dernières années, avoisinant le seuil des 9000€ qui devrait être franchi sous peu. En janvier 2018, le prix de la pierre devrait atteindre les 9200€ soit une hausse de 10% annuelle, selon les prévisions publiées par la Chambre des Notaires de Paris. A Paris, dans certains arrondissements, les prix s’envolent rendant l’accession à la propriété de plus en plus complexe en dépit des crédits immobiliers à taux avantageux. Dans le 6ème arrondissement par exemple, l’un des quartier les plus onéreux de Paris, le mètre carré atteint les 14 120 €. L’Ile-de-France enregistre quant à elle une hausse de 5,8% en pour les appartements et de 2,7% pour les maisons. En janvier 2018 les prix devraient croître de 5,6%.

A lire aussi :

En France la perte du pouvoir d'achat s'accentue depuis 15 ans

 

Des taux de crédits immobiliers à la hausse en 2018

Par ailleurs, si l’on pouvait emprunter à un taux de 1,6% sur 15 ans en 2017 pour acheter en France dans l’immobilier, l’année 2018 devrait connaître des évolutions haussières rendant les crédits immobiliers moins intéressants qu’auparavant. Les taux devraient effectivement remonter en 2018 avec la reprise de l’inflation (1,2% annuels en novembre) mais aussi en raison du nouvel amendement Bourquin. Si cette réforme a pour but de conférer une mobilité bancaire aux clients en supprimant la clause de domiciliation des salaires imposée par les banques jusque-là, cette décision va probablement engendrer par la même occasion une hausse des taux d’intérêt. Les banques voient en effet, dans l’encadrement de la domiciliation des salaires (devant entrer en vigueur au 1er janvier 2018), une possible hausse du coût de refinancement et de nouvelles contraintes pesant sur leur rentabilité. C’est donc sur les taux d’intérêt eux-mêmes que pourraient bien de se répercuter les effets de cette nouvelle mesure.

 

Des ventes record en 2017 dans l’immobilier en France

En un an le nombre de ventes dans l’immobilier de France a augmenté de 15,5% et le prix de plus de 5% pour les appartements dans l’ancien et de 3% pour les maisons. Ces chiffres record s’expliquent entre autre par la crainte et l'anticipitation de la remontée des taux d'intérêt sur les prêts immobiliers en 2018.

A lire aussi :

Pic de l'euro à $1,20

De fortes inégalités régionales

Si les transactions se multiplient, la flambée des prix à Paris et en Ile-de-France tire les prix du marché marché national vers le haut et creuse les disparités régionales. A côté des ces deux pôles majeurs on retrouve d’autres marchés très chers tels que Bordeaux avec une progression des prix du mètre carré de 12,1% pour les appartements anciens ou encore Lyon avec avec +6%.

 

 

Sources : choisir.com & paris.notaires.fr

Articles similaires

En savoir plus