Appelez-nous

Dossier spécial relance américaine (5/5) : les Etats-Unis reprennent confiance

Fini la morosité de ces dernières années, les Américains sont aujourd'hui très optimistes sur leur avenir et la reprise de leur économie.

Aux Etats-Unis, la confiance des ménages a atteint en juin son plus haut niveau depuis janvier 2008. L'indice de confiance est remonté à 81.4  (74.3 en mai) alors que les économistes ne prévoyaient qu'un chiffre moyen de 75.4. Par ailleurs le jugement des consommateurs sur les perspectives futures est passé de 80.6 en mai à 89.5, son meilleur niveau depuis 2011. Ces chiffres montrent un certain optimisme au sein de la population américaine, qui représente le principal acteur de la consommation.

Parallèlement à ce regain de consommation, on assiste à une hausse de confiance dans les petites et moyennes entreprises. Grâce à un faible taux d'inflation, à une dynamique d'emploi favorable et à une population optimiste, l'indice de confiance de la fédération des PME américaines a atteint en mai dernier la valeur de 94.4, soit sa deuxième meilleure performance depuis le début de la récession en 2008, selon la National Federation of Independant Business (NFIB).

Par ailleurs, les Etats-Unis restent un pays moteur de l'entrepreneuriat, notamment dans les domaines du web, du digital et bien d'autres encore. La Silicon Valley n'a jamais été aussi dynamique et attire de très nombreux investisseurs indiviuels ou institutionnels. Dylan Field, 21 ans, vient en effet de recevoir un soutien financier de trois millions de dollars pour développer son projet d'un outil web de retouche photo, à l'image d'Instagram qui vient d'être racheté près d'un milliard de dollars par Facebook. Dans un secteur en pleine expansion comme le web, les investisseurs n'hésitent pas à miser  beaucoup d'argent sur des entrepreneurs encore très jeunes mais déjà conscients de leur immense potentiel.

Difficilement mesurable pour un investisseur étranger, cette confiance en l'avenir est pourtant l'une des grandes forces des Etats-Unis.  Touchés de plein fouet par la crise, ils ont su prendre les mesures nécessaires pour se relever et sont aujourd'hui l'un des premiers pays à en sortir. Pour My US Investment qui navigue entre la France est les Etats-Unis, cette attitude positive est très perceptible sur le terrain. Nous sentons clairement la différence entre la morosité d'il y a 5 ans et la confiance revenue aujourd'hui.

Il y a bien sûr encore beaucoup de chemin à parcourir, mais pour nous, il est certain que les Etats-Unis sont aujourd'hui dans une excellente dynamique. Dynamique très propice à l'investissement immobilier grâce à un marché haussier, des prix encore très bas, une demande locative élevé et un taux de change favorable.

 

Sources: Capital.fr , Challenges.fr , Conseillers.fr , Frenchweb.fr