Appelez-nous

Démocrates contre Républicains : pas de compromis en vue sur le budget

Depuis maintenant 33 mois, Démocrates et Républicains s'affrontent au Sénat, à propos du budget 2014 sur lequel ils n'ont toujours pas trouvé de consensus

Depuis maintenant 33 mois, démocrates et républicains s'affrontent au Sénat, à propos du budget 2014 sur lequel ils n'ont toujours pas trouvé de consensus.

Economie américaine


Les deux partis avaient jusqu'à minuit hier (4h, heure de Paris) pour se mettre d'accord sur un budget 

prévisionnel. La Chambre des Représentants et le Congrès étaient supposés s'entendre sur le budget prévisionnel 2014 afin de ne pa

s bloquer le fonctionnement des administrations publiques. Cependant, le Sénat a rejeté la proposition précédemment validée par la Chambre des Représentants. La conséquence de cette divergence est la mise au chômage technique et sans solde de 800 000 fonctionnaires jugés non essentiels. Aujourd'hui, mardi 1 octobre, les agences fédérales ont ordre de ne conserver que les effectifs minimum.

Qu'est-ce que cela représente concrètement ? Les musées, les parcs nationaux et autres organismes dépendant de l'Etat resteront fermés tant qu'un accord ne sera pas trouvé. Pour autant, Barrack Obama a annoncé avoir promulgué une loi assurant le paiement des militaires et le maintien des organismes indispensables (sécurité nationale, justice et autres services nécessaires au fonctionnement de l'Etat)

Certains ont déjà qualifié les comportements des élus comme « incroyablement irresponsable » et « complétement immature », propos tenus par Chcuk Hagel, secrétaire à la Défense. La raison de cet échec ? 

La mise en place de l'Obamacare, principale réforme sur le système de santé du premier mandat de l'actuel président américain. Les Républicains, soutenus par les récents élus du Tea Party, font front pour empêcher toute promulgation de cette loi en menaçant de paralyser le gouvernement. Les Démocrates, eux, sont intransigeants et refusent les deux propositions concernant un report de l'application de l'Obamacare et la suppression d'une taxe sur les appareils médicaux destinées à financer cette loi. Cette confrontation n'est pas rassurante car dans un premier temps, même si un compromis est décidé, il ne sera que temporaire et sera remis en cause en décembre, période où le budget devra être validé. De surcroit, la décision d'augmenter le plafond de la dette étant la prochaine étape, si aucune amélioration n'est observée d'ici-là, le gouvernement américain risque de se retrouver au fait de grandes déconvenues.

La question qui se pose maintenant est de savoir comment a-t-on pu en arriver à pareille situation ? Nombreux sont les experts à blâmer l'émergence de Tea Parti, mouvement radical dont les seuls objectifs sont le blocage des Démocrates et disposant de plus d'influence sur le parti Républicain. Relayé par les médias, ces élus se servent des réseaux sociaux et de leur influence pour mettre sous pression les différents responsables. La récente réforme des campagnes qui permet au milliardaire ou groupes de pression de financer un candidat n'arrange clairement pas la situation actuelle.
Néanmoins, la conclusion qu'il est possible de tirer d'une situation pareille est l'inefficacité du système politique actuel. Il n'est plus suffisant de disposer de la majorité au Sénat ou à la Chambre des Représentants. De surcroit, les élections ayant lieu tous les 2 ans, la majorité des élus passent leur temps en campagne au détriment d'un véritable engagement politique. D'ailleurs la relative stabilité de Wall Street suite à ce blocage démontre que l'enjeu est essentiellement politique et que l'impact sur l'économie devrait être minime. L'année 1995 avait déjà vu la fermeture de plusieurs administrations pendant quelques semaines.

Sources : Les Echos, Le Point