Appelez-nous

Créer une entreprise et réaliser un investissement immobilier à Montréal

Le Québec se démarque par son dynamisme économique, sa vitalité́ culturelle et sa diversité́. La France, 5è investisseur européen et 10è investisseur étranger, y accroît sa présence : les Français sont l’un des premiers groupes de nouveaux immigrants. Chaque année, entre 3 000 et 4 000 Français s’établissent ainsi au Québec sous le régime de la résidence permanente. Cette donnée est importante à conserver en mémoire lors d’un investissement immobilier à Montréal, que vous souhaitiez vous-même créer une entreprise ou simplement louer votre bien immobilier.

 

Des démarches facilitées pour la création d’entreprise

Afin d’éviter toute erreur, il est possible de confier la démarche administrative d’incorporation d’une entreprise au niveau provincial à un des nombreux bureaux montréalais spécialisés en constitution d’entreprise. Il est également possible de se rendre au bureau du Registre des entreprises du Québec et de réaliser ces démarches de façon autonome avec un agent disponible pour répondre à vos questions. Après paiement des frais gouvernementaux et des frais de service au bureau de constitution (entre 700 et 800 dollars), les documents d’incorporation sont envoyés en une semaine. Il faut ensuite obtenir un numéro de TPS et TVQ (équivalents de la TVA) auprès de Revenu Québec. Cette démarche est très simple, sans frais et peut être réalisée à distance.

 

Des entreprises françaises championnes à Montréal

En plus des PME créées chaque année par des Français, la ville de Montréal compte également un certain nombre de grandes entreprises françaises. C’est le cas d’Ubisoft, studio de développement de jeux vidéo, qui compte 80 jeux créés à Montréal et 3 000 employés. L’Oréal est également présent à Montréal avec un siège social, une usine et un centre de distribution, ou encore Linkbynet, entreprise numérique spécialisée dans l’hébergement et la sécurisation de données. Un investissement immobilier à Montréal peut donc tenir compte de cette francophilie économique inhérente au Québec. 

 

Source article : PVTIstes.net - Blog Kennedy Garceau - Les affaires.com

En savoir plus