Appelez-nous

Comment Investir à l’étranger sans se déplacer

En cette période de fêtes de fin d’années, beaucoup d’entre nous ont réalisé leurs achats de Noël directement en ligne, profitant du confort de la livraison à domicile. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’immobilier, il semble à première vue irréalisable d’investir dans un bien immobilier sans l’avoir visité et vu de ses propres yeux. Encore plus s’il s’agit d’un bien à l’étranger. Mais est-ce aussi aberrant et risqué que cela puisse paraître ? Croyez-le ou non, de très nombreux investisseurs d’Altitude International Realty investissent sans visiter leur bien sur place ! Vous trouverez ci-dessous 5 raisons pour réussir votre investissement immobilier à l’étranger sans nécessairement vous déplacer

 

 

Concentrez-vous sur les chiffres

Dans le cadre d’un investissement locatif à l’étranger, les chiffres sont essentiels. Ce sont eux qui détermineront votre décision. Il faut savoir mettre de côté l’aspect esthétique du bien et sa condition. Tout est question de chiffres avant et après rénovation.

Bien entendu, il est facile de faire parler les chiffres et nous voyons toujours ici et là des calculs de cash flows faux : rendement affiché en brut et non net de charges, oubli des taxes foncières ou des assurances ou encore simple erreur de calcul (sans doute volontaire parfois !). Aussi, soyez attentifs n’oubliez aucune ligne dans le calcul !

 

N’oubliez pas vos reflexes immobiliers

Acheter un bien immobilier à l’étranger est différent d’une acquisition en France, c’est certain. Toutefois, le « sous-jacent » demeure l’immobilier et certaines règles sont vraies quelque que soit le pays. La localisation, la proximité avec des bassins d’emploi ou des écoles sont autant de points à prendre en compte au « coin de votre rue », comme en Floride ou à Montréal.

 

Etudiez le marché local

Avant de prendre votre décision, tâchez de comprendre le marché dans lequel vous souhaitez investir. Obtenez des données économiques, des statistiques. Renseignez-vous sur les bassins d’emploi, le tissu économique, le taux de chômage, etc. Comprendre également les tendances du marché est essentiel.

 

Ne soyez pas émotionnel

L’une des erreurs classiques, pour un premier achat immobilier à l’étranger, est de mélanger des critères analytiques et l’émotion logique de tout acheteur. S’il est normal d’avoir un coup de cœur sur un appartement ou une décoration d’intérieur, méfiez-vous de vos ressentis. Car vos critères ne seront pas nécessairement ceux de votre locataire ou de la culture locale. Ils peuvent altérer les vrais critères d’investissement. Le sentiment que vous devez toutefois ressentir est un sentiment de confort avec votre décision d’acheter à l’international.

 

Faites-vous accompagner par des spécialistes

Votre meilleur atout pour réussir votre acquisition à l’étranger est de vous faire épauler par un spécialiste du ou des marché(s) qui vous intéresse(nt). Obtenir de bons conseils aussi bien sur les aspects purement immobiliers mais aussi plus administratifs vous permettra d’éviter certaines erreurs et de gagner du temps et l’argent.

 

Auteur : Victor Pagès

En savoir plus