Appelez-nous

Les risques de l'investissement immobilier au Canada

 

 

Non, investir au Canada n'est pas plus risqué que d'investir en France.



Un investissement à l'étranger peut effrayer : vous ne connaissez pas le marché, vous vous interrogez sur la fiabilité des partenaires locaux et surtout la distance donne l'impression d'une situation plus complexe.

Il n'en est rien :

  Le processus d'acquisition est très similaire au processus français
  La distance est réduite grâce aux outils de communication modernes.
  L'environnement juridique et fiscal est connu de tous, sans mystère.


Pour garantir vos chances de réussite, nous vous recommandons toutefois de vous entourer d'intermédiaires qualifiés qui vous feront bénéficier de leur expertise et de leur maîtrise du marché, à toutes les étapes de l'acquisition ou de la gestion.

Altitude International Realty a justement était créé pour rendre l'immobilier au Canada accessible à tous. Nous partageons pour cela nos conseils, notre expertise, notre disponibilité.
 
Quels sont les risques de l'investissement immobilier au Canada ?
En toute transparence, vous trouverez ci-dessous quelques risques à prendre en compte dans un investissement à l'étranger :

  Le risque naturel : quelque soit l'endroit du globe sur lequel vous souhaitez investir, le risque naturel n'est pas maîtrisable. Le Canada dans sa globalité n'est pas soumis à de forts risques naturels excepté des conditions météo hivernales assez rudes. Notre cabinet fait une étude de ces risques pour chaque ville sur laquelle nous proposons des investissements, nous ne vous emmènerions pas sur une ville présentant des risques naturels élevés.
  Le risque immobilier : ce risque est commun à tous les investissements immobiliers, que le bien se situe en France où à l'étranger. Avant votre acquisition, il est bon de vérifier la localisation, la qualité de la construction, la demande locative ou encore le sérieux des partenaires locaux.
  Le risque de taux de change : investir dans une autre devise vous soumet à la fluctuation des taux de change (si l'origine des fonds est l'euro). Il convient toutefois de mettre ce risque en balance avec l'opportunité d'une diversification de devise. Opportunité très pertinente avec le Canada compte tenu du taux de change très avantageux et de la situation économique actuelle de l'Europe.