Appelez-nous

Ambassadeur de New York - épisode #2

Le board of Approval du Co-Op ou pourquoi choisir un condo pour un investissement à New York.

Après avoir vendu son appartement sur la 5eme avenue pour le prix record de 70 millions d'Euros, l'Ambassade de France à New York cherche aujourd'hui un nouveau logement.

 

L'opportunité était belle. Le grand duplex de 470 m² composé de 5 chambres, 5 salles de bains et plusieurs salles de réception présentait également l'avantage d'avoir une vue imprenable sur l'East River dans l'un des buildings les plus convoités de la ville, le River House. Le prix : 7,8 millions de dollars… Mais c'était sans compter les règles des immeubles « co-op » auxquelles s'est heurtée l'Ambassade de France.

Voici l'exemple parfait de ce que nous avons évoqué dans nos précédents articles. Lorsqu'on cherche un appartement à NYC, il faut toujours distinguer Condominium et Cooperatives.  Le principe est simple, le condo vous permet de devenir propriétaire de votre appartement au sein d'une copropriété. A l'opposé, le co-op, vous offre la possibilité d'acheter des parts d'un immeuble permettant d'accéder à un appartement. Dans les deux cas, l'immeuble est géré par un syndic de copropriétaires ou « Board », et avant de devenir officiellement propriétaire vous devez présenter votre dossier à ce board. La différence se fera dans l'appréciation de votre dossier.

Le condo ne peut pas refuser que vous achetiez un appartement dans l'immeuble sauf s'il l'achète à votre place et ce aux mêmes conditions que celles définies précédemment avec vous. Autant être clair, ce genre de scénario n'arrive qu'extrêmement rarement.

En revanche, le co-op a tout à fait le droit de refuser que vous entriez dans l'immeuble et ce sans donner d'explication. De la même façon, le co-op a également le droit de changer le règlement de copropriété sans justification.

Ainsi, pour un investisseur étranger comme pour une personne avec une situation ou un mode de vie particulier, il sera absolument nécessaire de privilégier le condo qui sera bien plus tolérant et permettra une plus grande marge de manœuvre.

C'est précisément ce qu'il s'est passé pour l'Ambassade de France. Après que sa proposition d'achat ait été acceptée, un dossier a été présenté au board qui a ainsi refusé l'acquisition prétextant un risque de nuisances lié aux potentielles réceptions et autres forces armées en charge de la sécurité. L'épisode actuel rappelle également l'affaire DSK qui avait dû louer une maison dans Tribeca après avoir vu ses dossiers refusés par plusieurs co-op.


Retour à la case départ donc pour l'Ambassadeur de France  à qui nous souhaitons de trouver rapidement un immeuble ravi de l'accueillir. My US Investment se propose bien entendu pour l'accompagner dans cette recherche !

 

Source : Le Figaro